L'alimentation du saumon d'élevage

Le saumon d'élevage se nourrit de granulés composés d'environ 70 % d'ingrédients végétaux et 30 % de matières premières marines telles que la farine et l'huile de poisson.

On voit ici les granulés (pellets) sur une table.
La nourriture du saumon est composée d'environ 70 % d'ingrédients végétaux et 30 % de matières premières marines telles que la farine et l'huile de poisson. Photo: Norges sjømatråd

L'huile de poisson est une graisse produite à partir de chutes de poissons ou de poisson industriel (c'est-à-dire non destiné à la consommation humaine). L'huile de poisson a une teneur élevée en acides gras oméga-3 EPA et DHA. Il faut environ un kilo de poisson industriel pour produire 80 g d'huile de poisson.

Les ingrédients végétaux contenus dans les aliments pour poisson proviennent de plantes telles que le soja, le tournesol, le colza, le maïs, les fèves et le blé. Les composants végétaux contiennent des protéines, des glucides et des lipides. Certains aliments pour poisson contiennent également 0,5 % d'huile de palme, utilisée comme un agent liant. Pour en savoir plus sur l'huile de palme, cliquez ici et sur le soja, cliquez ici

La farine de poisson est produite à partir de la tête et autres morceaux du poisson non destinés à la consommation humaine. Elle contient des protéines et des minéraux. Il faut environ un kilo de poisson industriel pour produire 230 g de farine de poisson sèche.

Le concentré de protéines de poisson est fabriqué à partir de chutes de poissons destinés à la consommation.

La nourriture pour poisson est également riche en vitamines, minéraux, pigments et acides aminés. L'astaxanthine est un antioxydant que l'on ajoute à la nourriture du saumon pour renforcer son système immunitaire et protéger ses tissus. Elle est également riche en vitamine A et donne au saumon sa couleur rose. Le saumon sauvage trouve l'astaxanthine en mangeant des crustacés.

La nourriture pour saumon contient-elle des toxines ou des substances indésirables ?

Le poisson de Norvège ne présente pas de teneur élevée en métaux lourds ou en contaminants. L'Autorité norvégienne de sécurité alimentaire a demandé à l'Institut norvégien de recherche sur la nutrition et les produits de la mer (NIFES) de vérifier les niveaux de substances illégales dans la nourriture donnée aux poissons d'élevage. Les conclusions du rapport de 2015 ont montré que les seuils réglementaires sont rarement dépassés. Les résultats indiquent que la teneur en métaux lourds et en polluants organiques des aliments dits complets et de leurs ingrédients demeure en dessous des limites fixées, à l'exception d'un seul aliment complet contenant des résidus de pesticide (hexachlorure de benzène, HCB) supérieurs à la limite. La limite pour le HCB est de 10 µg par kilo, or cet aliment complet affiche une teneur de 11 µg par kilo. D'après le NIFES, ce niveau est encore suffisamment bas pour ne présenter aucun risque en terme de sécurité alimentaire.

Du fait de l'augmentation des ingrédients végétaux dans la nourriture pour poisson, le NIFES a allongé la liste des pesticides contrôlés. En 2014, les échantillons testés ont montré une teneur en pesticides globalement basse.

Liens utiles