Le saumon d'élevage contient-il des polluants ?

La plupart de nos aliments contiennent de faibles quantités de polluants, et le saumon d'élevage n'échappe pas à la règle. Cependant, les effets bénéfiques de la consommation de poisson sur la santé l'emportent sur les risques négligeables liés aux quantités actuelles de polluants et autres contaminants connus présents dans le poisson.

Un saumon en train d'être vacciné.
Les effets bénéfiques de la consommation de poisson sur la santé l'emportent sur les risques négligeables liés aux quantités actuelles de polluants et autres contaminants connus présents dans le poisson. Photo: Norges sjømatråd

Conformément aux accords internationaux et à la législation européenne, la Norvège est tenue d'avoir un programme de surveillance pour mesurer les quantités de médicaments, de substances illégales et de contaminants présents dans les animaux destinés à la consommation. L'Institut norvégien de recherche sur la nutrition et les produits de la mer (NIFES) est mandaté par l'Autorité norvégienne de sécurité alimentaire pour analyser et communiquer sur la situation des poissons d'élevage en Norvège.

En 2014, le NIFES a mesuré les quantités de dioxines et de PCB de type dioxine, de métaux lourds, de pesticides et de retardateurs de flamme bromés présents dans les poissons d'élevage. Aucun des échantillons analysés ne dépassait le seuil limite. En 2015, environ 2 500 échantillons de poissons d'élevage ont été ainsi analysés, représentant près de 12 000 poissons.

Les principaux polluants présents dans le poisson sauvage et le poisson d'élevage sont les PCB, les dioxines et le mercure, et le saumon les absorbe via son alimentation. Grâce à l'utilisation croissante d'ingrédients végétaux dans la nourriture pour poisson, les quantités de polluants trouvées dans le saumon d'élevage ont diminué. Aujourd'hui, le saumon d'élevage contient même moins de contaminants que le poisson gras sauvage.

Le Comité Scientifique norvégien pour la Sécurité Alimentaire (VKM) a étudié les bénéfices et les risques liés à la consommation de poisson et a conclu que les bénéfices l'emportaient largement sur les risques négligeables liés aux quantités actuelles de polluants et autres contaminants connus présents dans le poisson. Les quantités de PCB, dioxines et mercure présents dans le poisson d'élevage et le poisson sauvage ne sont pas nocives pour la santé, pas même pour les consommateurs réguliers de poisson.

Liens utiles