La santé du saumon d'élevage

L'état de santé du saumon d'élevage norvégien est bon. Le saumon est considéré comme l'un des animaux d'élevage les plus sains de Norvège, même si quelques défis restent à surmonter.

Un saumon entier sur une table.
La loi norvégienne sur l'aquaculture (Aquaculture Act) stipule que le saumon d'élevage doit jouir d'une bonne santé tout au long de sa vie. Photo: Tom Haga/Norges sjømatråd

La loi norvégienne sur l'aquaculture (Aquaculture Act) stipule que le saumon d'élevage doit jouir d'une bonne santé tout au long de sa vie. Par rapport à de nombreux autres pays, la Norvège connaît bien l'état de santé de ses poissons d'élevage. L'Institut vétérinaire de Norvège publie chaque année un rapport sur l'état de santé des poissons dans les installations aquacoles norvégiennes. Le rapport de 2015 indique que le pou du saumon constitue un défi sérieux pour la santé du saumon. Ce parasite est de plus en plus résistant aux médicaments et les traitements répétés épuisent les poissons.

Le stress

Le stress a également un effet négatif sur la santé du poisson, car il limite sa capacité à lutter contre les infections. Les intempéries, de nouvelles routines, les poux, des mauvaises conditions environnementales et le transport sont des facteurs de stress chez le poisson. La santé du poisson doit être prise en compte tout au long de la production, y compris au niveau de l'alimentation et de la reproduction.

Les solutions technologiques

La filière aquacole a consenti de nombreux investissements visant à protéger la santé des saumons dans les sites de production. Par ailleurs, de nombreuses recherches sont actuellement en cours pour trouver de nouveaux traitements contre le pou du saumon. Pour en savoir davantage sur les mesures prises à l’encontre du pou du saumon, cliquez ici.

La vaccination

Les saumons de Norvège sont tous vaccinés. D'après l'Institut vétérinaire de Norvège, les vaccins actuels protègent efficacement les saumons contre la plupart des infections bactériennes majeures. Le programme de vaccination a permis de contrôler les maladies, autrefois responsables d'une forte mortalité, comme la furonculose, la vibriose et la vibriose en eau froide. L'enjeu est plus délicat pour la lutte contre les maladies virales. Les vaccins peuvent entraîner des effets secondaires, comme l'adhérence de la paroi abdominale aux organes par exemple. Toutefois, avec l'amélioration des vaccins et la diminution des doses d'injection requises, les effets indésirables sont de plus en plus rares.

Les antibiotiques

L'Institut vétérinaire de Norvège confirme que la quantité d'antibiotiques utilisée par la filière aquacole norvégienne est extrêmement faible. En 2104, les ventes d'antibiotiques pour les poissons d'élevage en Norvège se sont élevées à un total de 511 kilos de substance active. Cela représente 0,36 g par tonne de saumon. L'utilisation des antibiotiques dans la filière aquacole a baissé de 99 % depuis 1987. L'aquaculture norvégienne a remplacé l'usage d'antibiotiques par des programmes de vaccination et des mesures de prévention efficaces.

Les nouvelles maladies

Étant donné le développement relativement récent de l'aquaculture en Norvège, il n'est pas surprenant de voir apparaître de nouvelles maladies. Les professionnels de la filière aquacole échangent et partagent leurs connaissances dans ce domaine. Les professionnels et le gouvernement doivent impérativement traiter ces épidémies le plus efficacement possible.

Liens utiles